Lyon Part-Dieu

en fr

Restez informés

Cliquer sur la carte pour l'utiliser

Centre commercial La Part-Dieu

Un belvédère sur la ville

Rue du docteur Bouchut / Boulevard Vivier Merle

En travaux

Équipements

Maître d’ouvrage

Unibail-Rodamco

Concepteurs

Agence MVRDV (Winy Maas) / Sud Architectes / Artelia / BASE

Superficie

32 000 m² supplémentaires

Calendrier

Livraison en plusieurs étapes : 2020 - 2021

Le renouveau du centre commercial de la Part Dieu a pour ambition de renforcer ses liens avec la ville et de l’ouvrir sur l’extérieur, tout en proposant une nouvelle offre de commerces, de loisirs et de restauration.

Avec 240 commerces et restaurants et 35 millions de visiteurs par an, le centre commercial de la Part-Dieu est depuis 40 ans l’un des plus dynamiques en Europe. L’équipement constituait en 2012 une « boite fermée » pour le quartier : l’enjeu majeur du projet était de l’ouvrir et de le connecter à la ville, en travaillant sur son accessibilité, la lumière, l’ouverture sur le « dehors ». Conçu par l’agence néerlandaise d’architecture MVRDV, l’agence lyonnaise Sud-Architectes et le paysagiste Base, le projet prévoit également 80 enseignes supplémentaires et un cinéma multiplex de 18 salles.

Les grands axes du projet

Une architecture d’exception signée MVRDV

De nombreuses étapes de démolition, de démontage et de construction ont jalonné ce projet architectural complexe depuis 2016. L’ancien parking 3000  a été remplacé par un nouveau bâtiment accueillant la nouvelle galerie de la Lanterne et le parking Garibaldi Bonnel.  La toiture du centre, auparavant utilisée comme parking, mais aussi occupée par un nombre important de locaux techniques, devient aujourd’hui une véritable destination de loisirs et de flâneries. Tous les accès du centre convergent vers ce nouveau lieu, accessible depuis l’intérieur du centre, mais également depuis la rue via ses 3 nouveaux escaliers monumentaux rue Servient et rue Bouchut. De nouvelles entrées ont été créées et les ouvertures ont été agrandies boulevard Vivier-Merle et rue Bouchut. Le motif historique du centre, dessiné sur les façades, datant de sa construction en 1975, se réinvente et se développe tout le long des trois escaliers monumentaux en béton blanc préfabriqué pour rappeler les façades du centre historique et faire le lien avec le toit-terrasse et son sol béton aux motifs Part-Dieu.

IMG 8135 (1) Le parti-pris architectural porté par l’architecte Winy Maas transforme sans bouleverser la relation du centre à ses bâtiments environnants. La volumétrie a peu évolué, excepté dans sa partie d’extension sur la rue Bouchut. L’espace situé entre le centre et la bibliothèque municipale Part-Dieu est amélioré par un réaménagement des terrasses séparant les deux édifices. Le but ? Offrir une fonction à cet espace et l’animer avec des terrasses de cafés et de restaurants. La création du passage piéton traversant le long de la rue Servient permettra de rejoindre directement la gare depuis la rue Garibaldi à partir d’octobre 2021.

Un écrin de verdure, véritable promenade paysagère sur le toit-terrasse

Afin d’offrir une pause « verte » au cœur du quartier d’affaires de la Part-Dieu et pour lutter contre le ruissellement des eaux de pluie, une promenade et des jardins de 7 000 m² ont émergé sur le toit terrasse imaginés comme un véritable parc urbain par l’agence de paysagiste Base.

Les plantes de ce projet singulier forment de véritables jardins suspendus composés de vivaces, graminées, d’arbustes et d’arbres de hautes tiges. La végétalisation a été sélectionnée afin de ménager de véritables canopées, espaces de pause ombragés. L’implantation des arbres et des arbustes, issus de la palette végétale méditerranéenne est organisée en groupe dense, les végétaux se protègent mutuellement et forment un ensemble permettant le développement de la biodiversité. Ils ont pour caractéristique principale de résister aux fortes chaleurs et aux vents desséchants, par le biais d’une faible évapotranspiration. D’autres végétaux non issus de la gamme méditerranéenne sont également adaptés aux variations climatiques, comme notamment les graminées qui peuvent supporter de grandes amplitudes d’humidité du sol.

IMG 8132 (2) Les massifs, d’une largeur d’environ 15 m, permettent de visualiser un espace paysager généreux depuis les accès est et ouest. Ces espaces plantés sont composés d’une gamme végétale régionale et méridionale, de plantes vivaces (comme la verveine de Buenos Aires, le thym rampant, l’Orpin), de graminées (comme le Calamagrostide, le stipe, le panicaut), d’arbustes (romarin, germandrée, sauge arbustive), et d’arbres (comme le Chêne à feuille de bambou, le Pin Napoléon, le Savonnier, l’Érable de Montpellier, le Charme, le cerisier ombrella). Cet espace paysager se décline aussi au niveau des parvis, interfaces avec les rues adjacentes du centre : le parvis Servient, au pied de l’entrée Lanterne et le parvis Bibliothèque, devant l’entrée Bouchut, seront maillés d’assises et d’arbres afin de créer des lieux de rencontre, dans la continuité des espaces publics du projet.

Ce sont plus de 2 000 tonnes de substrat qui ont été disposées sur le toit pour accueillir ces îlots végétalisés. Composé de terre végétale, de compost et d’éléments drainants permettant d’évacuer l’eau de pluie en surplus, le substrat répond parfaitement aux besoins en nutriments des plantes et arbres. Le défi à relever était notamment le poids de l’installation : il a fallu alléger au maximum cet ensemble, tout en générant des réserves d’eau disponibles pour les végétaux. Cela a été possible notamment grâce à l’apport de billes d’argile, de pouzzolane, de compost, de fibre de coco… Sur le bâtiment existant, les massifs paysagers ont été plantés dans une épaisseur de substrat d’environ 30 cm, limitée par la capacité de la structure existante à supporter un tel poids. En effet, 1 m3 de substrat ne pèse pas loin de 900 kg.

Une offre nouvelle de restauration

L’offre de restauration, variée et complète a tout pour séduire les visiteurs, les actifs et les riverains du quartier à tous moments de la journée : du déjeuner au dîner, en passant par l’afterwork. Des moments de convivialité, en famille ou entre collègues, aux soirées plus festives, l’ambiance du toit-terrasse se prête à tous les instants de partage.  Des enseignes de restauration indépendantes et lyonnaises y font rayonner leurs talents aux côtés de concepts internationaux et de premières implantations inédites à Lyon. Produits frais, bio, « fait maison », recettes sans gluten et vegan, l’offre nouvelle répond aux attentes de ses visiteurs et des utilisateurs du quartier autour de 2 espaces.

IMG 3189 
Vue de l’intérieur des Tables
Les Tables

Sous une immense verrière de 4 000 m², inspirée librement de l’artiste  « Mondrian », qui alterne des éléments opaques et vitrés, dans un espace intérieur inondé de lumière naturelle, « Les Tables » proposent 25 concepts de restauration différents. Le visiteur chemine sur une allée qui alterne des restaurants, des terrasses et des cuisines ouvertes, le tout avec une vue imprenable sur les jardins suspendus grâce aux grandes baies vitrées qui entourent l’espace.

Le Food Society
IMG 3238 
Vue du Food Society

Nouveau foodcourt lyonnais, Le Food society regroupe 11 kiosques de restauration, son bar et sa grande terrasse au pied de la tour Part-Dieu : de la cuisine maison, des rendez-vous festifs (animations, concerts…) et un engagement  « 0 plastique ». Une véritable vitrine du savoir-faire et des talents culinaires lyonnais, offrant une cuisine 100% maison à base de produits frais et issus de circuits courts.

Escalade, cinéma, aire de jeux : de nouveaux espaces de loisirs

HAPIK

L’aire de loisirs pour enfants Hapik, au cœur des massifs végétalisés des terrasses, propose des activités à  mi-chemin entre le loisir et le sport. Dès 4 ans, les jeunes sportifs peuvent s’essayer sur des murs d’escalade de plus de 9m de haut et sur deux parcours d’accrobranche en extérieur. Au programme : un espace « première grimpe » avec des murs moins hauts et un coin baby pour les tous petits dans une ambiance conviviale en famille ou entre amis.

IMG 3244 
Vue de l’accrobranche Hapik

Sous l’espace accrobranche développé par Hapik, les familles peuvent profiter gratuitement d’un espace  dédié. Au programme, une aire de jeux en plein air de 500 m2 agréable et sécurisée, au cœur de la promenade paysagère : toboggans, tourniquets, jeux sur ressorts…raviront les plus jeunes.  La nouvelle vue offre un panorama sur les plus grands monuments lyonnais, la tour Oxygène, la Basilique de Fourvière et l’Auditorium, idéale pour un moment de détente et de partage.

D’ici l’été 2021 : un nouveau cinéma UGC

En remplacement des deux anciens cinémas du centre, le tout nouveau cinéma UGC Ciné Cité Part-Dieu ouvrira en juillet 2021 et deviendra avec ses 18 salles étagées autour d’un atrium central haut de 17 mètres, le premier cinéma de Lyon et l’un des plus grands équipements culturels de la ville. Chaque année, plus de 250 films inédits, des séances thématiques, des avant-premières, des films anciens seront projetés…

LES DATES CLES D’UN PROJET D’ENVERGURE

2012 – 2015 :Premières études lancées par le groupe Unibail-Rodamco

Mars 2016 : présentation du projet retenu de l’équipe MVDRV – Sud Architectes – Base

1er janvier 2017 : fermeture du parking 3000

27 décembre 2017 : fermeture des terrasses de l’esplanade et lancement des travaux de démolition du parking 3000

14 mai 2018 : ouverture du passage provisoire rue Servient

Février 2019 : lancement des travaux de rénovation intérieure du centre

Juillet 2019 : fermeture du passage provisoire rue Servient pour construire le passage définitif

28 novembre 2020 : ouverture de la Lanterne

9 juin 2021 : ouverture du toit-terrasse et des escaliers monumentaux

Eté 2021 : ouverture du nouveau cinema multiplex UGC

Automne 2021 : ouverture du passage piéton rue Servient

 

 

Le nouveau centre commercial proposera l’expérience d’une colline au cœur de la ville.

Winy Maas,
En savoir plus sur le projetArchitecte et fondateur de MVRDV

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site