3 sur 7

Lyon Part-Dieu

en fr

Restez informés

  1. Accueil
  2. Le projet
  3. Enjeux

Enjeux

Faciliter les mobilités durables

La Part-Dieu est aujourd’hui la porte d’entrée et de redistribution de tous les flux d’usagers de transport dans la Métropole. Répondre aux fréquentations attendues, mieux intégrer le pôle d’échanges multimodal et la gare dans le quartier, donner sa place à chaque mode de déplacement sont des priorités pour le projet.

La rue Garibaldi à Lyon Part-Dieu, mobilités durables facilitées. © Crédits Laurence Danière.

3 engagements pour se déplacer mieux à la Part-Dieu

  • Désaturer durablement la gare Lyon Part-Dieu et restructurer son pôle d’échanges multimodal
  • Améliorer l’accessibilité de tous les modes de déplacements
  • Valoriser les modes de déplacement « doux » (piétons et vélos) et renforcer les transports en commun dans un quartier initialement pensé pour la voiture

Une nouvelle gare Lyon Part-Dieu

Première gare de France hors Ile-de-France et première gare de correspondance en Europe, la gare Lyon Part-Dieu arrive aujourd’hui à saturation. Prévue pour accueillir 35 000 voyageurs par jour en 1983, son hall en reçoit 120 000. Le projet de transformation propose une gare deux fois plus grande, au cœur d’un pôle d’échanges multimodal plus performant. Une nouvelle entrée au Sud, une nouvelle voie ferroviaire et de nouveaux commerces et services doivent permettre d’accueillir
100 000 voyageurs supplémentaires dans une gare européenne contemporaine.

Transports en communs, modes doux et piétons

Au-delà de la gare, pour répondre à l’augmentation des déplacements, le projet Lyon Part-Dieu mise sur le développement des mobilités durables. Car à l’horizon 2030, 35,5 % des déplacements devraient se faire en transports en commun et 10% en vélo. Côté transports en commun, l’offre de métro, tramway et bus sera progressivement renforcée et améliorée. Côté « modes doux », les itinéraires cyclables seront facilités et sécurisés grâce à l’aménagement des espaces publics. Enfin, les piétons disposeront de cheminements piétons plus confortables et facilement repérables.

Rendre évidents un certain nombre de relations. Reconnecter le haut et le bas de manière inventive et attractive.
François Decoster,
Architecte-urbaniste L’AUC

Améliorer la qualité de vie

Le quartier de la Part-Dieu est l’un des rares quartiers tertiaires à être situé en plein centre-ville. Une chance pour dessiner un quartier vivant et animé tous les jours de la semaine, au cœur d’une métropole qui rassemble.

L’esplanade Nelson Mandela à Lyon Part-Dieu. © Crédits Laurence Danière.

Des espaces publics plus agréables et plus pratiques

Plus de nature, plus de confort pour les piétons, des services numériques pour rendre la ville plus pratique : voilà ce que propose le projet Lyon Part-Dieu pour les espaces publics. Les deux grandes places de chaque côté de la gare seront entièrement requalifiées pour offrir des accès plus confortables. Dans la continuité de la nouvelle rue Garibaldi, les quatre essences d’arbre plantées (ginkgo, cèdre du Liban, poirier de Chine et févier d’Amérique) embelliront les rues du quartier et amélioreront le confort thermique. 400 à 600 arbres seront ainsi plantés, notamment le long des rues Bouchut et Garibaldi, places Béraudier et Francfort ou encore dans les jardins de l’îlot Desaix et de la bibliothèque municipale.
Dans toutes les ambiances urbaines, le bien-être sera recherché : accès à la lumière naturelle et à l’ensoleillement, maîtrise du bruit et des effets de vent, limitation de la pollution et des effets d’îlot de chaleur.

Logements, commerces et services : les atouts de la qualité de vie

L’habitat a toujours été présent à la Part-Dieu. Aujourd’hui, plus de 13 000 logements sont accessibles dans le quartier. À l’avenir, plus de 2 200 nouveaux logements mixtes, contemporains et plus respectueux de l’environnement seront créés. Ils seront au cœur d’une offre de services et d’animations, avec l’implantation de commerces et services de proximités, socles actifs en pied d’immeubles, un centre commercial d’envergure européenne, des institutions culturelles et sportives de premier ordre.

Pleine d’atouts et de ressources, la Part-Dieu ambitionne de devenir plus humaine et plus vivante.

Conforter l’attractivité économique

Avec plus de 2 500 entreprises et 56 000 salariés, Lyon Part-Dieu est devenu en 40 ans le deuxième pôle tertiaire et de décision français. Une dynamique exemplaire, qui va s’amplifier avec un projet urbain dont l’une des vocations est résolument tournée vers la performance économique et la création d’emplois.

Lyon Part-Dieu, quartier tertiaire et attractivité économique. © Crédits Only Lyon.

Les ambitions économiques

  • Positionner la Part-Dieu comme quartier tertiaire de référence dans le concert des grandes métropoles européennes
  • Soutenir le rôle de locomotive économique de la métropole et créer de nouveaux emplois
  • Renforcer les équipements qui participent à l’hospitalité du quartier : commerces & nouveaux services, pôle d’échanges multimodal, hôtellerie

Une diversification multiple

Historiquement développé autour des activités de banque, assurance, services et de la présence de grande administrations, le quartier de la Part-Dieu se transforme depuis une dizaine d’années en accueillant des entreprises de plus en plus connectées à l’économie de la métropole lyonnaise, à l’évolution de son tissu industriel et aux marchés internationaux. En pleine croissance, les nouvelles entreprises positionnées sur les activités d’ingénierie urbaine, la ville durable et les systèmes intelligents représentent 20 000 emplois. Autant que les activités d’affaires et de services, qui se diversifient également.

Un développement constant

Créer de la richesse économique et des emplois est l’un des enjeux de la transformation de ce quartier. Le projet Lyon Part-Dieu ambitionne d’accueillir 35 000 emplois supplémentaires grâce au développement de l’immobilier de bureaux. Une offre attractive en termes de normes environnementales et de qualité de vie au travail – dans un environnement adapté aux entreprises et idéalement connecté aux réseaux de transports aérien, ferroviaire et aux transports urbains.

Plaisir de ville, innovation urbaine et architecturale

Le cadre de travail de Lyon Part-Dieu rassemble plusieurs composantes : gare, espaces publics, services, culture, shopping, transports en commun… Tous les ingrédients d’un vrai quartier à vivre, performant mais aussi habité et proposant une grande diversité de fonctions et d’usages. Grâce à l’arrivée d’une nouvelle génération d’immeubles (Tour Incity, Sky 56, Silex¹ et Silex²…), le quartier se dote peu à peu d’une architecture contemporaine digne des plus grandes places économiques européennes, tout en construisant une métropole durable.

Les mots-clés du projet sont la co-production, l’innovation urbaine, la vocation internationale, l’environnement de travail et les services aux salariés et aux entreprises.

David Kimelfeld,
1er vice-président de la Métropole de Lyon, en charge de l’élaboration et du pilotage de la stratégie économique métropolitaine.

Cliquer sur la carte pour l'utiliser
Cliquer sur la carte pour l'utiliser

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site