Lyon Part-Dieu

en fr

Restez informés

  1. Accueil
  2. Actualités
  3. Découvrez le site d’expérimentation des espaces publics

Découvrez le site d’expérimentation des espaces publics

Dans le cadre du projet Lyon Part-Dieu et du réaménagement des espaces publics du quartier, la Métropole et la Ville de Lyon contribuent à l’amélioration des phénomènes d’ilôt de chaleurs urbains. A cet effet, la SPL Lyon Part-Dieu a aménagé un site d’expérimentation des futurs espaces publics du quartier : il propose et teste des solutions innovantes en termes de matérialité, des propriétés et des détails de mise en oeuvre des revêtements de sol et des plantations.  L’objectif est aussi d’anticiper la gestion, l’entretien et la maintenance des futurs espaces publics (place de Francfort, place Béraudier…)

Proposé par l’équipe de maîtrise d’œuvre en charge de la conception des espaces publics de la Part-Dieu (L’AUC – Elioth – Bas Smet – Egis – ON – No Design – Encore – CITEC – Eléments Ingenierie), ce site d’une superficie de 500 m2 est installé depuis le mois de mai au cœur du quartier, rue Bouchut, sur le terrain entre la cité administrative et le centre commercial.

Une expérimentation inédite

Cette expérimentation est inédite par son ampleur et sa réalisation au démarrage de la conception de l’aménagement, car elle intervient généralement au lancement des phases d’exécution. Un matériau particulièrement innovant est testé : un traitement de l’albédo (pouvoir réfléchissant d’une surface) différencié selon les saisons.

Deux dispositifs mis en oeuvre 

Une table d’expérimentation
La table d’expérimentation permet de tester différents type de sols. 

Elle permet de développer 12 matériaux de sol dont 6 matériaux expérimentaux dits « à albédo variable » dont les caractéristiques d’absorption ou de réflexion de la chaleur et de lumière sont variables en fonction des saisons dans le but d’améliorer le climat local : plus frais en été, plus chaud en hiver. Du printemps à l’automne 2017, la SPL Lyon Part-Dieu et le groupement de l’AUC réaliseront des tests et suivis sur divers matériaux : certains existants, d’autres imaginés. L’objectif est de comparer leurs propriétés sur un cycle alternant plusieurs saisons. En parallèle, un modèle de calcul thermique urbain sera créé. Il permettra d’extrapoler les mesures à grande échelle pour anticiper un microclimat local.

Des planches d’essais grandeur nature

Ces deux planches permettent de :

  • Tester des matériaux et des motifs, des détails de pose et de finition, dans différentes configurations de nivellement correspondant à diverses situations du projet.
  • Tester les modalités d’entretien, de réparation et de maintenance
  • Vérifier et optimiser les données économiques des aménagements proposés en termes de coûts de mise en oeuvre et de gestion / entretien / réparations
  • Tester des dispositifs d’infiltration des eaux pluviales en secteur urbain
Test d’entretien grandeur nature, sur les planches d’essais 

Les objectifs de l’expérimentation comprennent : les types de matériaux et les modalités de mise en oeuvre à tester, les techniques et les 4 essences de plantation (gingko biloba, poirier de chine, gleditsia, cèdre), les dispositifs d’observation et appareils de mesures pour la table d’expérimentation…

Un espace pour la concertation

Des visites sur site ont été organisés par la SPL Lyon Part-Dieu fin juin début juillet avec les participants aux ateliers de concertation (usagers du quartier, habitants, salariés, associations de personnes à mobilité réduite…) et les gestionnaires des services techniques de la Métropole et de la ville de Lyon.

Les premiers résultats 

Sur la table d’expérimentation, des premiers résultats mettant en évidence des différences importantes de comportement thermique des différents revêtements testés (jusqu’à 20° d’écart entre les surfaces testées). Ils confirment notamment que l’utilisation du granit, prévu dans les principaux aménagements à venir du quartier est plus vertueux (inférieur à 50° en surface) que les matériaux plus traditionnels d’espaces publics, asphalte et béton (plus de 65° en surface).

Et ensuite ?

Les planches d’essais resteront sur site jusqu’en mai 2018. Les retours des associations et des services gestionnaires sont en cours d’études par le groupement de maîtrise d’œuvre. Le premier espace public aménagé selon les principes retenus lors de cette expérimentation sera la place de Francfort à l’est de la gare dont les travaux démarrent fin septembre. La place de Francfort sera livrée en juillet 2018.

Les acteurs de l’expérimentation

MAITRE D’OUVRAGE : SPL Lyon Part-Dieu
MAITRE D’ŒUVRE : L’AUC AS – Elioth (Egis concept) – Egis Villes et Transports – Bureau BAS SMETS – Agence ON – CITEC – ENCORE – NO DESIGN –– Eléments Ingénieries – l’AUC
COORDINATEUR CSPS : QUALICONSULT
BUREAU DE CONTROLE TECHNIQUE : QUALICONSULT
ENTREPRISES :  MAIA SONNIER – GREEN STYLE – ROGER MARTIN LYON – C2AI – SOLS CONFLUENCE

Une expérimentation du programme Ecocité porté par la Métropole de Lyon

Face à la hausse des températures sur le territoire, l’un des enjeux de la Métropole de Lyon est de lutter contre les îlots de chaleur urbains en été. Ce phénomène se caractérise par des températures plus élevées dans les centres urbains que dans les zones périurbaines, en raison notamment de leur forte minéralisation. Soumise à un climat semi continental, avec des étés souvent très chauds et des hivers froids, la Métropole de Lyon se mobilise sur ce sujet. Lyon Part-Dieu a été choisi comme site démonstrateur de la stratégie d’adaptation de la Métropole de Lyon face aux changements climatiques.

 

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site