3 sur 7

Lyon Part-Dieu

en fr

Restez informés

  1. Accueil
  2. Se déplacer
  3. Stratégie mobilités

Stratégie mobilités

La Part-Dieu fonctionne aujourd’hui comme un centre névralgique saturé. Pour rendre les déplacements de tous plus fluides, la stratégie mobilités consiste à hiérarchiser les modes de déplacement et proposer des aménagements plus efficaces. Avec des  priorités : repenser l’intermodalité et la prise en compte des mobilités durables.

Une stratégie en 4 points

  • Valoriser les mobilités durables en rendant les espaces publics plus agréables
  • Augmenter la desserte des transports en commun et desservir l’ensemble du quartier
  • Repenser le plan de circulation automobile et mieux hiérarchiser les voiries
  • Améliorer les livraisons et le stationnement, en positionnant les parkings en cohérence avec le nouveau plan de voirie

Piétons

Leurs déplacements vont être facilités grâce à la mise en place d’un sol facile.
Le quartier de la Part-Dieu est aujourd’hui jalonné d’obstacles, de murets ou d’escaliers qui contraignent les déplacements piétons. C’est l’héritage d’un urbanisme de dalle qui fragmente l’espace public en plusieurs niveaux. Cette discontinuité est source de confusion et d’inconfort. Pour y remédier, le projet met en place un « sol facile ». Le principe ? Dessiner un espace public à partir des usages qui crée un lien entre le sol et les immeubles, les espaces en hauteur, sur les dalles et les terrasses. De nouveaux cheminements, plus simples, seront proposés en favorisant notamment les traversées Est-Ouest du quartier (avenue Pompidou, galerie Servient, rue Bouchut).

Vélos

La part du vélo à la Part-Dieu sera renforcée grâce à une augmentation des solutions de stationnement et grâce à une meilleure prise en compte des mobilités durables dans les aménagements d’espaces publics. Dans le Pôle d’Echanges Multimodal, 2000 places seront proposées dans un espace sécurisé et abrité : 1500 places dans une vélostation sous la place Béraudier, et 500 places côté Villette. De nouveaux arceaux à vélos seront installés sur l’ensemble des espaces publics. Le projet du centre commercial comprend également un renforcement des places vélos (250 places contre 30 aujourd’hui). Pour améliorer les déplacements, notamment entre l’Est et l’Ouest de la gare, des voies cyclables plus confortables seront réalisées rue Bouchut, avenue Pompidou et boulevard Vivier Merle, rue Flandin selon le principe d’un meilleur partage de l’espace public entre automobiles, piétons et cycles. L’aménagement de la rue Garibaldi et du cours Lafayette concourent également à une meilleure accessibilité de la Part-Dieu à vélo.

Transports en commun

Les accès au quartier, quelque soit le mode de déplacement, seront améliorés. Le Sytral a prévu d’automatiser la ligne B du métro et d’augmenter sa fréquence. La capacité des lignes de tramway sera augmentée au fil des besoins, ainsi que celles des lignes de bus, qui desserviront mieux l’ensemble du quartier.

Circulation automobile

L’objectif consiste à diminuer l’importance de la voiture et à augmenter la proportion des autres modes de transports, tout en conservant un plan de circulation automobile fonctionnel et pratique, et en réorganisant le stationnement grâce à un rééquilibrage Est-Ouest. Si l’automobile garde une place dans le quartier, la « nouvelle » Part-Dieu offrira de nombreux services alternatifs à la voiture individuelle regroupé dans un espace éco-mobilité à portée de main avec service d’autopartage, vélos, voitures et scooters électriques…

Livraison et stationnement

Afin d’éviter d’encombrer l’espace public avec des espaces de livraisons inadéquates et des places de stationnement mal positionnés, le projet prévoit de repenser le positionnement des places de parkings en cohérence avec les modifications de cheminements automobiles qui seront appliquées. C’est le cas notamment sur la rue Bouchut.

Petit lexique 

Intermodalité : l’intermodalité correspondant à l’utilisation de plusieurs modes de transports au cours d’un même trajet (vélo + TER, marche + métro…). Améliorer l’intermodalité, c’est faciliter les connexions entre les modes de transports pour que les déplacements soient plus faciles et continus, que l’on passe de cycliste à piéton puis voyageur en train avec facilité et fluidité.

Pôle d’échanges multimodal (ou PEM) : c’est un lieu où s’articulent l’ensemble des modes de transport (marche, train, deux-roues, taxis…) et qui permet l’intermodalité. Souvent organisé autour d’une gare, il joue un rôle d’interface entre la ville et son réseau de transport, grâce à son insertion urbaine.

Mobilités durables : les mobilités durables sont les mobilités qui ne mettent pas en danger la santé publique et les écosystèmes, respectent les besoins de transport tout en étant compatible avec une utilisation des ressources renouvelables. Exemple : le vélo, les transports en commun, l’autopartage, la marche à pied…

Chiffres-clés

  • 500 000 déplacements quotidiens à pied
  • 165 000 utilisateurs des transports en commun / jour
  • 125 000 personnes en transit dans la gare chaque jour
  • 29 millions de voyageurs / an
  • 150 TGV / jour
  • plus de 120 destinations européennes au départ de l’aéroport Lyon Saint-Exupéry, accessible directement depuis la gare en 30 minutes grâce au Rhône Express, depuis 2010
Cliquer sur la carte pour l'utiliser
Cliquer sur la carte pour l'utiliser

Mettez à jour votre navigateur pour consulter ce site